Réflexologie et Santé Bien-Être à Toulouse

 

ATTAQUES VIRALES : COMMENT S’EN PREMUNIR ?

Lors des périodes d’épidémie virales contagieuses, la première barrière conseillée par les scientifiques est d’adopter une hygiène rigoureuse, à savoir se laver les mains régulièrement, rester chez soi si l’on est pas obligé de sortir, éviter les endroits confinés, aérer les pièces … Pour autant cela n’est parfois pas suffisant !

Alors comment réduire les risques infectieux et éviter de tomber malade ? En renforçant nos défenses immunitaires car si celles-ci sont élevées, le risque d’être infecté sera moindre.

Un système immunitaire fort se travaille au quotidien en prenant soin d’avoir une alimentation saine et équilibrée, de dormir correctement, du gérer notre stress au mieux et de faire du sport. Mais il n’est jamais trop tard pour agir malgré tout sur l’immunité en adoptant quelques gestes simples.

N’ATTENDEZ PAS D’ETRE MALADE : LES PILIERS DE LA PREVENTION 

Mettre en place des stratégies préventives permet non pas de ne pas tomber malade mais d’être mieux armé contre les infections. Autrement dit, si vous croisez un mauvais virus vous le combattrez plus rapidement et plus efficacement.

Le risque d’infection dépend de chaque personne et en particulier de son terrain, de son hygiène de vie mais aussi de la qualité de son système immunitaire. Si l’équilibre immunitaire est rompu pour diverses raisons, les virus et infections hivernales profitent de l’occasion pour s’installer au lieu de ne faire que passer. Il est donc primordial de rehausser nos défenses immunitaires.

 RENFORCEZ VOTRE TERRAIN GRACE A L’ALIMENTATION

Une alimentation équilibrée et diversifiée protège notre flore intestinale, nos intestins fabriquant 80 % de nos anticorps. Privilégiez les aliments frais et de bonne qualité dans la mesure du possible. Plus votre alimentation sera variée, plus vous bénéficierez de nutriments essentiels à une santé optimale. Evitez le grignotage et les sucreries qui surchargent le système digestif et favorisent les troubles de la flore intestinale. Méfiez-vous particulièrement des laitages qui encrassent l’organisme, perturbe la flore et favorisent l’inflammation de le muqueuse intestinale et les infections respiratoires.

Pensez à consommer des protéines (plutôt végétales) qui sont essentielles à un système immunitaire fort et faites le plein de vitamines et de minéraux en consommant légumes et fruits de saison riches en vitamine C notamment (choux, courges, céleri, kiwi, mandarines …) mais aussi des céréales semi complètes pleines de vitamines du groupe B qui renforcent et stimulent l’immunité.

Mangez 1 à 2 gousses d’ail cru par jour et buvez 2 tasses de thé vert bio car ils sont tous deux virucides.

Buvez une infusion de thym (1 bonne cuillère à café par tasse) 3 à 4 fois par jour et y ajoutant un peu de miel et un jus de citron. Le thym est un désinfectant efficace pour les infections pulmonaires à condition de respecter les dosages et la fréquence. Le citron aux propriétés antiseptiques et antivirales booste le système immunitaire. Enfin le miel renforce également nos défenses.

SOIGNEZ VOTRE FLORE, VOTRE INTESTIN ET STIMULEZ VOTRE IMMUNITE

Notre immunité dépend en grande partie de notre intestin et de l’équilibre de notre flore intestinale. Outre les conseils expliqués ci-dessus, n’hésitez pas à faire une cure de 2 à 3 mois de probiotiques qui vont rétablir une flore saine et diminuer les risques infectieux. Les aliments fermentés comme par exemple le kéfir, la choucroute ou le miso favorisent la prolifération de bactéries protectrices et permettent de faire le plein d’énergie par leur richesse en vitamines et nutriments.

COMPLENTARISEZ-VOUS EN VITAMINES ET MINERAUX NECESSAIRES

Beaucoup de personnes ont une carence en vitamine D3 qui prédispose à la baisse des défenses immunitaires. N’hésitez pas à demander à votre médecin de faire faire un dosage et prenez un complément si nécessaire notamment si vous avez plus de 50 ans, que vous ne vous exposez pas souvent à la lumière du jour ou que vous êtes en période de ménopause.

Faites un cure de vitamine C d’origine naturelle comme l’acérola (500 mg à 1 g par jour pour les adultes et 100 à 500 mg pour les enfants au prorata du poids) pendant 3 mois, à renouveler si nécessaire. La vitamine C a un impact direct sur l’immunité !

Vous pouvez également prendre du magnésium qui permettra de lutter contre la fatigue et le stress qui amoindrissent les défenses de notre organisme et contrarient la réponse immunitaire. Préférez le glycérophosphate ou le bisglycinate qui sont des sels de magnésium très bien tolérés et parfaitement assimilés par l’organisme (associés à de la taurine et de la vitamine B6 pour une meilleure efficacité et assimilation).

ASSAINISSEZ L’AIR ET AEREZ VOTRE MAISON

Afin d’éviter la propagation des virus et de protéger votre système respiratoire, pensez à bien purifier l’atmosphère de votre maison et votre lieu professionnel en aérant tous les jours surtout les pièces à vivre (chambre, salon, bureau…) qui sont souvent des lieux très secs qui irritent d’autant plus les voies respiratoires.

Si vous avez un diffuseur d’huiles essentielles, faites une diffusion matin et soir pendant 15 minutes en prenant soin de bien ouvrir les pièces après diffusion. Eviter la présence de jeunes enfants, d’asthmatiques ou d’épileptiques dans la pièce pendant la diffusion et ne chauffez pas les huiles car elles perdraient leurs principes actifs.

Mélange assainissant pour purifier l’air (prévention) – Interdit aux femmes enceintes et enfant de moins de 3 ans

  • 10 gouttes d’Eucaplyptus radié (Eucalyptus radiata)
  • 10 gouttes de Ravintsara (Cinnamomum camphora)
  • 10 gouttes de Tea tree (Melaleuca alternifolia)
  • 10 gouttes de Citron (Citrus limonum)

En cas présence de personnes malades, vous pouvez diffuser ce mélange 10 minutes toutes les heures.

Lorsque vous sortez, mettez quelques gouttes (4/5) de ces mêmes huiles sur un mouchoir et respirez régulièrement. La voie olfactive est très intéressante car les huiles essentielles pénètrent dans les voies respiratoires via l’air inspiré.

Vous pouvez également le matin mettre 2/3 gouttes pures de Ravintsara sur la face interne d’un de vos poignets, vous frotter l’autre poignet et respirez. Cela va pénétrer rapidement dans votre circulation sanguine car les poignets sont richement vascularisés. Attention aux asthmatiques et aux épileptiques ! A faire pendant une période maximum de 10 jours avec une arrêt de  4/5 jours et une nouvelle période de 10 jours.

Les femmes enceintes et les enfants peuvent utiliser sans risque les huiles essentielles de Ravintsara (immunostimulante , anti-infectieuse et antivirale remarquable) et de citron (antispetique et très utile pour assainir les locaux) qui ne sont pas toxiques et peuvent être employées sans risques même chez les bébés.

Petite astuce : 2 gouttes d’huile essentielle de citron sur le dentifrice le matin ou sur un comprimé neutre ou mélangé à un petit peu de miel.

LA PREVENTION AVANT TOUT

Vous l’aurez compris, la prévention est essentielle car on sait que généralement on ne tombe pas malade par hasard. Cela est lié la plupart du temps à plusieurs facteurs : un climat défavorable, des microbes virulents mais surtout une fragilité des individus présentant un système immunitaire faible.

Pour paraphraser Antoine BECHAM, chercheur, médecin et pharmacien contemporain de Pasteur, « Le microbe n’est rien, le terrain est tout ».

Bien évidemment devant tout syndrome infectieux qui traîne plus de 2 ou 3 jours et particulièrement en périodes d’épidémies virales, il est nécessaire de consulter un médecin.

Prenez soin de vous !